Recherches

Cheval de trait belge: caractéristiques

Cheval de trait belge: caractéristiques


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Son origine est plus qu'explicite, le Cheval de trait belge vient de Belgique et est donc une race européenne, mais que savons-nous encore? Par exemple que c'est l'un des plus gros chevaux que l'on puisse trouver aux alentours et que depuis l'Antiquité il était utilisé comme cheval de trait pour remorquer des objets de différents types. Comment c'est fait? comment est sa personnalité? Et à quoi sert-il aujourd'hui? Nous le découvrons immédiatement.

Cheval de trait belge: origines

Aussi appelé Bramantino, le cheval belge fait sa première apparition officielle au Moyen Âge, avec un nom différent, à savoir cheval des Flandres. On la retrouve alors également racontée dans les siècles suivants, également pour son rôle dans la formation et le développement d'autres races. Au fil du temps, ce cheval a été de plus en plus élevé et considéré et c'est pour cette raison qu'il a fini par être défini trois types de spécimens différents, selon la race. Il y a eu le petit, élevé principalement dans le nord-ouest de la Belgique, puis le médium, pas très connu, et le «grand belge» dont nous finirons par parler.

L'enregistrement officiel de la race a eu lieu en 1886 et à partir de ce moment, nous avons commencé à travailler avec un plus grand engagement à son amélioration, en arrivant à définir un standard approprié pour répandre la race dans le monde entier.

Aujourd'hui on peut dire que le cheval belge est né du croisement de la Anglais Shire, également connu sous le nom de «cheval de guerre», et le Cheval ardennais, d'où sa nature d'animal de trait. Ce mélange de caractères et de structures physiques différents a abouti à un cheval très résistant et robuste, très dévoué au travail, constant et docile.

Cheval de trait belge: caractéristiques

La hauteur au garrot peut varier de 150 à 170 cm, nous avons donc clairement affaire à un gros animal. Cependant, la tête est petite par rapport au reste du corps et caractérisée par une mâchoire carrée et large, un profil droit et un cou qui la relie au corps avec une course légèrement arquée. Les yeux et les oreilles sont à peine visibles, l'œil tombe principalement sur le musculature du corps qui est considérable. Le cheval belge a des pattes très puissantes ainsi que des fesses, ce qui lui permet de maintenir un pas régulier, régulier et énergique et une démarche juste. Les tibias sont plus courts que ceux des autres chevaux, mais nettement plus résistants.

Quant au manteau, il y a des couleurs plus courantes comme roan et bay mais il peut aussi y avoir des spécimens sauriens. En général, c'est une couche longue et très épaisse, donc adaptée pour résister au climat froid et humide de ses régions d'origine. Même quand il pleut, ces chevaux parviennent à Reste sec car seule la couche supérieure du pelage est mouillée et comme si cela ne suffisait pas pendant l'hiver, les cheveux deviennent encore plus "denses" pour résister facilement à des températures qui descendent bien en dessous de 0.

Cheval belge: caractère

Comme nous l'avons mentionné précédemment, nous avons affaire à un animal très déterminé et avec un fort caractère, solide et résistant, capable de résister à la fatigue même dans des situations extrêmes. Cette caractéristique ne doit pas nous amener à penser que c'est un cheval bourru car il a des attitudes bienveillantes et est bien disposé envers les autres chevaux et hommes. C'est un cheval intelligent et très actif, courageux et obéissant, mais il y a un mais. Il demande beaucoup d'attention et un immense dévouement car il veut que nous lui montrions que nous sommes importants et aimés.

Cheval de trait belge: maladies et pathologies

Aussi pour des raisons de santé, ce cheval doit être très bien entretenu, à commencer par le régime qui doit être réglementé et régulier, car il a tendance à avoir trop d'appétit. S'il ne travaille pas dur, il doit en avoir un régime de foinsi, au contraire, vous faites beaucoup d'efforts pendant la journée, par exemple avec des travaux agricoles, une alimentation complémentaire d'au moins 2 kg par jour est indispensable. Dans tous les cas, le régime de base doit être corrigé en intégrant des vitamines et des sels minéraux.

Cheval de trait belge: aptitudes

Courageux, forts et robustes, mais aussi résistants, ces animaux étaient également très appréciés dans l'Antiquité pour la dureté de leurs pattes et donc utilisés pour donner naissance à des animaux de grande taille, comme le cheval de ferme de trait lourd rapide italien.

Au Moyen Âge, il était utilisé pour jouer vous travaillez dans les champs compte tenu de sa constitution, mais il a également été utilisé au combat, en particulier un à des fins de guerre.

Aujourd'hui on n'a plus beaucoup besoin de lui dans les champs compte tenu du matériel qui existe, mais on peut encore le trouver dans le domaine forestier, alors qu'il soutient l'homme et obéit parfaitement à ses ordres. Ici, dépourvues de rênes et équipées exclusivement d'un collier, elles sont utilisées pour déplacer les journaux et sont appelés "Gamin" (gamine si femelles) par les bûcherons. Ce n'est pas si automatique d'entraîner un cheval belge pour cette tâche, cela prend plusieurs années mais cela en vaut la peine. C'est une coutume peu répandue en Italie, elle l'est davantage en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et bien évidemment en Belgique même.

Vous pourriez également être intéressé par nos articles sur les races de chevaux suivantes:

  • Cheval percheron
  • Cheval Clydesdale
  • Cheval ardennais


Vidéo: Cheval de trait belge 30. Le 7 mars 2015. (Juin 2022).